La règle est donc la suivante:

  • Une voiture respectueuse de l’environnement (pilier 1) peut-être :
    • Une voiture 100% électrique

Ou

  • Une voiture à l’énergie fossile ;
    • Qui ne rejette pas plus de 105 g/km de CO2 (pour l’année 2019) ;
    • Qui ne rejette pas plus de 100 g/km de CO2 (pour l’année 2020) ;
    • Qui ne rejette pas plus de 95 g/km de CO2 (pour l’année 2021) ;
    • Qui répond au minimum à la norme Euro pour les nouveaux véhicules (ou une norme plus récente (actuellement EURO 6d temp) ;
    • Dans le cas d’une plug-in hybride, ses batteries doivent au moins afficher une capacité de 0,5 kWh pour un poids de 100 kg ;

Excecpté pour les voitures de stock qui sont encore homologuée sous la norme NEDC 1.0 ;

  • Pour toutes les énergies fossiles, on compte que la valeur CO2 et la norme Euro doivent au moins être égaux à ceux du véhicule échangé.

Grâce à ces adaptations, on estime à environ 10% les modèles disponibles répondant aux critères, au lieu des 4% selon la norme de 95 g/km. De plus, la palette de modèles sous les 105 g/km va encore être élargie dans le futur, ce qui permettra d’accroitre encore un peu l’offre possible.

 

Découvrez ici la liste des véhicules avec un taux de CO2 sous 105 g/km*

* source: DeTijd/JATO

Les véhicules de vacances dépourvus de limite CO2

Une partie du budget de mobilité peut aussi être échangé pour des moyens de transports durables. Parmi les possibilités, la location d’un véhicule sans chaffeur pour une durée maximale de 30 jours calendrier par an.

Pour ce véhicule, aucune limite de CO2 n’est prévue.

 

Echanger sa voiture de société contre un budget construction ou rénovation

Avec l’ouverture de Batibouw, on nous rapporte également qu’une part du budget de mobilité peut être consacré au remboursement des intérêts d’un crédit hypothécaire (pas au remboursement du capital) pour l’achat ou la rénovation d’une nouvelle habitation ou d’une habitation existante. Il y a toutefois une condition à respecter: la maison en question doit se trouver dans un périmètre de 5 km (à vol d’oiseau) du lieu de travail habituel.

Michel Willems

MOBILITAS